Publié le Laisser un commentaire

L’automne et l’abeille

L’abeille ayant butinée tout l’été, 

ne se trouva pas dépourvue

Quand septembre fut venu.

Pour protéger ses réserves alvéolées à la tonne,

Elle chassa les faux-bourdons comme de la vermine,

Car ceux-ci causeraient famine.

Les vents froids d’automne 

Emportent les feuilles maintenant colorées

Et toutes les fleurs se sont fanées.

Les vaillants apiculteurs isoleront bientôt 

la ruche en l’habillant d’un paletot 

L’abeille est partageuse:

D’une partie de sa récolte, elle est vendeuse

« Et vous lecteurs

Que faisiez-vous au temps chaud?

Vous profitiez de l’été? J’en suis fort aise

Eh bien! Dégustez maintenant. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.